L’abécédaire original de Mémoires de vies

Abecedaire

Abécédaire original ou portrait ? Les 2 !

Avec cet abécédaire original, je me présente en 26 lettres. Vous en saurez plus sur mon parcours, mes valeurs et ma façon de travailler.

A comme amour.

Je sais ça fait roman à l’eau de rose. Mais, c’est mon carburant, ma came, ma vitamine, mon amphétamine (ça y est, vous l’avez dans la tête ?), ma nourriture la plus précieuse, mes racines, mon pêché mignon : donner et recevoir de l’amour avec ma famille et mes proches.

B comme blog.

Parce qu’après l’aventure “Et si on disait que”, je lance “Mémoires de vies”. Aujourd’hui, je replonge avec délectation dans la création d’un site et la publication régulière de contenus. Je sais que je vais pouvoir écrire, jouer avec les mots et… même coder en cas de besoin. Allez, j’assume mon côté geek ^^

C comme communication.

Mon métier depuis 20 ans. Une évidence depuis peu de temps. Je cherchais à changer alors qu’il fallait juste imaginer une autre manière de l’exercer. A moi, le défi de l’entrepreneuriat et le prêt de ma plume !

D comme discussion.

… autour d’une “boisson chaude”. Ma marque de fabrique. C’est aussi ma façon de mettre les gens à l’aise. De les écouter pour mieux les comprendre. Rien de tel qu’une bonne tisane ou un bon café. Ca marche aussi autour d’un Spritz bien frais 😉

E comme émotions.

Vibrer et faire vibrer. Le graal. Mon graal.

F comme formation.

Formation initiale, formations professionnelles, bilan de compétences, certification de mes compétences, MOOCs, webinaires, coaching… Je suis toujours partante et, sur tous les sujets ! Certains diront même que je suis accro. J’ai d’ailleurs validé le titre de « Responsable de Communication » auprès de l’école pour les journalistes en janvier dernier.

G comme gourmandise.

Parce que j’aime partager un morceau de fromage avec du vin. Parce qu’il y a chocolat et vrai bon chocolat noir. Parce que l’apéro est un rituel familial. Parce que j’aime cuisiner et, encore plus, cuisiner avec mes filles. Parce que c’est aussi un état d’esprit pour… croquer la vie.

café gourmand
Miam !

H comme heure.

Vaste sujet. Je sais être à l’heure comme en retard. Je suis une grande procrastinatrice devant l’éternel. Mais je me soigne – promis – et suis… just in time !

I comme initiative.

Dans ma pratique de la communication, je cherche toujours à répondre aux besoins et usages de ma cible. Ma priorité est donc de me questionner sur ses attentes pour mieux la satisfaire. C’est ainsi que sont nés des jupettes à pois, une page événement pour un tournoi interentreprise, un hack’ton intranet, un groupe Facebook dédié au sport en entreprise…

J comme jeu.

Parce que j’aime jouer aux jeux de société, au Uno, au tarot and co. Mais aussi parce que j’aime jouer avec les idées, les concepts, les mots. J’aime essayer, tester, bidouiller et que – comme cet abécédaire – … ça aboutisse sur un nouveau projet !

K comme kif.

Merci Florence Servan-Schreiber. Merci Corinne. Merci la vie ! Je savoure même les détails les plus infimes comme un arc-en-ciel, un écureuil qui croise ma route le matin ou le bruit du vent dans les feuilles. Il y a aussi le rire de mes filles, le regard pétillant de mon mari, une chronique sur France Inter, une bonne chanson en yaourt… Je kiffe les hauts et les bas et je préfère toujours voir le verre à moitié plein.

L comme lecture.

En fait, j’avoue. Je suis comme Lucky Luke. Je lis plus vite que mon ombre. Enfin… je lis tout ce qui me tombe sous le nez. De la composition des céréales, à Biba, à la gazette municipale, en passant par les réseaux sociaux, ma revue de presse Feedly, des livres de développement personnel et même des polars comme un bon Henning Mankell.
Dans ma bibliothèque, vous trouverez aussi Virginie Grimaldi et Lorraine Fouchet pour leur attachement à la famille.

M comme maman.

Maman de mon Chaton & ma Girafe. Mes trésors. Ma bouffée d’oxygène même si j’ai parfois besoin de prendre l’air <3

N comme nouveauté.

Parce que refaire la même chose que la dernière fois ne m’intéresse pas. Parce que je n’aime pas les habitudes. Parce que je n’aime pas la routine. Elle signifie ennui pour mon cerveau. J’ai besoin de nouveau, de challenge, d’être stimulée. Même si mon cerveau mouline, marine, peut mettre du temps à faire tilt. Et, c’est souvent le cas, avec les mots. Il faut savoir ressentir les choses pour mieux les digérer et pouvoir les retranscrire.

O comme Orléans.

Ma ville. Dont je ne suis partie que le temps de mon Erasmus en Suède. J’ai commencé ma carrière à Paris mais je n’ai jamais pu aller y vivre. J’ai donc fait partie des 7 000 usagers qui font la navette en train tous les jours. Orléans a beaucoup changé ces dernières années. J’y suis attachée ainsi qu’à la Loire et aux bords du Loiret.

Orléans
Orléans, ma ville.

P comme ping-pong.

Ma manière de travailler. Je cherche le rebond pour avancer dans mon raisonnement et trouver LA bonne idée. J’aurai pu aussi faire « P comme portrait » de Mémoires de vies. « Trop faç » comme dirait ma Girafe.

Q comme questions.

Interroger. Interviewer. Questionner. La base. Pour toujours mieux comprendre.

D’ailleurs, je suis curieuse de mieux connaître vos attentes en termes de transmission d’histoire familiale. Alors, il y a quelques questions par ici 😉

R comme rire.

Légendaire paraît-il. Je vous fais un dessin ? Mieux, un podcast peut-être ?!

S comme soin.

Dans les 2 sens : prendre soin et être soigneuse. J’aime prendre soin des autres, être à leur écoute, les réconforter, les rassurer, leur redonner de l’élan. J’aime aussi être rigoureuse et soigneuse dans mon travail. Quand je rends un texte ou propose un livre de famille, je l’ai conçu avec toute mon attention. Tout comme ce portrait de Mémoires de vies !

T comme transmission.

Le nerf de la guerre dans ma vie comme dans mon métier. Je transmets mon histoire à mes filles et mes clients me transmettent leur histoire.

U comme utile.

Ce que l’on oublie parfois en communication. Notre message doit être utile à notre lecteur. Il doit ainsi répondre à l’une de ses interrogations. Avoir du sens. Notre métier n’est pas de faire du joli, du clinquant ou du tape à l’oeil. Non. Le message doit être efficace et pertinent. Si, en plus, il est ludique ou divertissant, c’est encore mieux !

V comme valises.

Parce que j’adore voyager, j’adore découvrir un nouveau pays et sa civilisation, j’adore entendre parler une langue étrangère. C’est comme une chanson douce à mes oreilles. Elle me ramène à mes échanges linguistiques et mes études en Langues Etrangères Appliquées.
Et puis… les valises ont plusieurs vies. Elles peuvent aussi servir de joli rangement pour des photos de famille.

W comme les 5W.

Who, What, Where, When, Why. Qui, quoi, où, quand, comment, pourquoi. Enfin… les 5 questions de base.

X comme xylophone.

Spontanément, je n’ai pas d’autre mot en X. J’aime la musique. C’est ainsi. Et, il m’arrive de lancer Deezer puis d’enfoncer mon casque dans mes oreilles pour mieux conjurer la page blanche. Quitte à écrire n’importe quoi au début. Juste pour lancer le flux de l’écriture. Ensuite, la magie opère.

Y comme yoga.

Un sport ou plutôt un art de vivre qui me va bien. Tout en douceur pour le corps et l’esprit.

Z comme zèbre.

Parce que je suis parfois un animal bizarre. Parce que ma Girafe est un zèbre. Ma sœur, aussi, sûrement. Et, que je le suis aussi probablement.

zebre
Zèbre or not zèbre ?

Cet abécédaire original aurait aussi pu ressembler à ça 😉
Les possibilités sont encore nombreuses. Comme, par exemple, accroche, Bloom, chaton, coquilles, digital, écriture, engagement, Europe, fenêtres, gentillesse, girafe, grand-mère, hiérarchie de lecture, inspiration, intuition, journal, koala, lumière, mots, natation, optimisme, portes, qualité, relecture, sœurs, sourire, synchronicité, teckel, thé, univers, vélo, Xavier de l’Auberge Espagnole, yoyo ou zygomatiques… et bien d’autres mots encore.

Et vous ? Quels sont les mots qui vous ressemblent ?

Vous en voulez encore ? Abonnez-vous à mes Lettres 😉 J’y dévoile tous les dimanches ce qui me fait vibrer et… écrire.

Étiquettes:

2 commentaires sur “L’abécédaire original de Mémoires de vies”

  1. Beau portrait, Nathalie!!!
    C’est drôle, moi qui t’ai cotoyé quelques années au travail, à la fois je trouve qu’il est fidèle et je te découvre!
    Ton projet est une Super Idée, moi qui, à 50 ans passés, ai découvert toute la vie de mon arrière grand mère antillaise inconnue dans un livre écrit par une de mes grand’tantes. Je me suis empressé de l’offrir à mon père et à mes sœurs.
    Longue Vie à tes Mémoires!
    Amicales pensées!

    1. Merci Jean-Paul ! Ton commentaire me touche. Ta découverte de la vie de ton arrière grand-mère antillaise me rappelle mon émotion à la lecture de l’album avec ma grand-mère. Ce sont de belles histoires 😉 Amicalement, Nathalie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *